Le chou Kale

Si le chou a plutôt mauvaise presse de manière générale dans notre cuisine européenne, je suppose que c’est pour l’odeur persistante qu’il a tendance à laisser dans notre cuisine après cuisson, et après digestion ! 😉

Pourtant la plupart des choux sont très bons pour la santé, et il est d’ailleurs recommandé d’en manger régulièrement. (Le brocoli, notamment).

Mais c’est du « chou Kale », dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui. Ce fut pour moi une découverte lors d’un marché fermier l’an dernier. J’ai regardé bizarrement ces grosses feuilles pourpres… et le maraîcher m’a alors expliqué une des manières de le cuisiner.

S’il est très peu calorique, il est aussi gorgé de protéines, de fibres, de vitamines À, B, C , K, Omega-3, fer…

Anti-oxydants nombreux, il contribue à prévenir du cancer. Anti-inflammatoire, il vous protège plus que d’autres aliments du diabète, et renforce votre système immunitaire et votre métabolisme.

C’est un DÉTOX de choix !

Dites donc, on devrait le vendre dans un écrin !

Je l’ai testé dans une recette de « grosse soupe », qui est un bouillon avec de l’orge, du poulet, et plein de légumes, dont du chou Kale, qui y a toute sa place !

Grosse soupe

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Résoudre : *
19 − 13 =